Connexion

Mission de 3 mois en Afrique !

Licence Pro e-Commerce Marketing Numérique

parcours e-Communication et Humanitaire

Ils accueillent nos étudiants

Ils accueillent nos étudiants :

  • CARE international Cotonou
  • Caritas Bénin
  • Aide et Action
  • ITT4 Africa
  • Conseil National education Bénin
  • Association des maires du Bénin

Immigration, naufrages...

L'horreur en continu en Méditerranée

"La route la plus dangereuse du monde"

Quelques jours seulement après que la plus grande catastrophe soit survenue au large de la Libye faisant environ 800 victimes en un seul naufrage, on apprenait, que dans la nuit du 3 mai, des bâtiments italiens et un bateau français s'étaient portés au secours de....3500 migrants embarqués !

Jour après jour, il est une évidence qui s'impose à tous, la Méditerranée, chemin le plus court des migrants pour gagner les rivages de l'Europe est, en même temps, devenue pour eux l'endroit le plus dangereux du monde.

Le HCR (Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés) décrit lui-même le périple vers l'Europe comme "la route la plus dangereuse du monde" et les chiffres illustrent ce macabre constat.

Le même HCR rappelle la mort d'au moins 3400 migrants disparus en mer pour l'année 2014. Pour l'Organisation Internationale des Migrants, ce sont 900 réfugiés qui auraient trouvé la mort au cours de leur mortel voyage.*

Inflation des tentatives

Un chiffre en augmentation exponentielle si on considère que pour la période correspondante de 2014 on comptait 47 victimes pour 900 déjà en 2015 !

Cette augmentation des tentatives de passages est d'abord, évidemment, une augmentation des départs forcés des pays d'origine. Si l'on sait que 80% des exilés sont accueillis par des pays limitrophes eux-mêmes en grandes difficultés économiques, on mesure aisément la quantité de personnes déplacées.

Sachant que contrairement aux raccourcis xénophobes, on ne quitte jamais par plaisir son pays, ses amis, sa famille...on connaît fort bien les causes de ces voyages à hauts risques. Dire d'abord que, de la côte ouest de l'Afrique où ils guettent les chaloupes dans lesquelles ils vont s'entasser direction l'Océan, aux plages lybiennes où les attendent d'improbables rafiots, les "candidats" au départ, parfaitement informés, sont les premiers conscients du danger de mort qu'ils encourent...Hommes, femmes et enfants. C'est dire la hauteur du désespoir qui les pousse.

Dire ensuite que cette inflation dont s'émeut aujourd'hui l'Europe est "tout simplement" due à une impossibilité totale de demeurer, pour ces migrants, sur leur terre.

Des régions dans l'insécurité humanitaire

Qu'elle soit sanitaire ou alimentaire, qu'elle soit due à l'indigence économique ou aux guerres sans fin, pour des régions entières du globe, la situation ne cesse de se dégrader massivement.

Dans ces conditions l'Europe s'enorgueillirait de procéder autrement que par des remèdes d'ordre militaire et protectionniste qui, de l'avis de tous, jetant les migrants dans une précarité augmentée, risquent d'augmenter le nombre de victimes.

700 millions d'habitants peuplent le continent européen. Qui croira qu'il est impossible d'intégrer quelques centaines de milliers de nouveaux habitants, dont par ailleurs, l'Europe a un très grand besoin tant au plan démographique qu'au plan économique.

N'est-on pas exilé économique de ne plus pouvoir survivre avec 1 dollar par jour en Afrique subsaharienne ? N'est-on pas un exilé politique quand on ne peut plus vivre sous les bombes et dans les attentats permanents ?

On peut donner un statut aux néo-arrivants, ne plus les chasser sur les mers et les accueillir humainement. C'est le devoir humanitaire d'urgence.

On ne peut que saluer l'initiative de MSF, qui prenant ses responsabilités en affrétant un bateau pour le sauvetage des migrants, montre la voie de la solidarité des hommes pour les hommes.

Actualités

L'horreur en continu en Méditérannée

Immigration, naufrages...

L'horreur en continu en Méditerranée

"La route la plus dangereuse du monde"

Lire la suite : L'horreur en...

Médecins Sans frontières affrète un bateau au secours des migrants

Malte Libye Italie Union Européenne Migrations Internationales. Vu sur RFI

Des ONG affrètent un bateau pour secourir les migrants en Méditerranée

Lire la suite : Médecins Sans...

Népal : après le séisme, les ONG et l’EPRUS sont mobilisés

Népal : après le séisme, les ONG et l’EPRUS sont mobilisés

Le séisme et ses nombreuses répliques qui ont dévasté le Népal samedi et dimanche,

Lire la suite : Népal : après le...